Les plantes toxiques

Il existe en France beaucoup plus de plantes toxiques et mortelles que de champignons mortels.

On peut compter environ 15 à 20 espèces de champignons mortels, alors que les plantes mortelles se comptent par plusieurs dizaines, voire même au moins une bonne centaine.

Parmi les plantes mortelles communes, citons par exemple le muguet, le sceau de Salomon, la cigüe, les digitales ou encore les cytises et le genêt d’Espagne. La plupart de ces plantes contiennent des alcaloïdes mortels, pouvant causer un arrêt cardiaque en systole.

Pour chaque fiche, nous détaillons les principes actifs toxiques, le cas échéant, si la plante est utilisée en homéopathie. Nous indiquons également les risques toxiques ou mortels pour ces espèces, ainsi que les risques de confusion possibles avec des plantes comestibles.

Effectivement, ne les confondez pas avec des plantes comestibles, et apprenez les, par exemple dans nos stages botaniques. Beaucoup d’accidents conduisent des cueilleurs inexpérimentés ou imprudents dans les centres antipoison, ou même au cimetière.

Savez-vous par exemple que l’utilisation du bois de laurier rose dans un barbecue suffit à vous empoisonner ?

Ci-dessous, dans l’ordre, la célèbre digitale pourpre (Digitalis purpurea), le muguet (Convallaria majalis) et le genêt d’Espagne (Spartium junceum), trois plantes mortelles.

Digitalis purpurea
Convallaria majalis
Spartium junceum

Liste des plantes toxiques

Ampelopsis weitchii – vigne vierge (fruits, peut provoquer de petites indigestions)

Aristolochia clematitis – aristoloche clématite (toxique pour les reins)

Aristolochia rotunda – aristoloche à feuilles rondes (toxique pour les reins)

Arum italicum – gouet d’Italie (mortel)

Arum maculatum – gouet tacheté (mortel)

Asarum europaeum – asaret d’Europe

Colchicum alpinum – colchique des Alpes (toutes les parties de la plante, potentiellement mortel)

Colchicum autumnale – colchique d’automne (toutes les parties de la plante, potentiellement mortel)

Convallaria majalis – muguet de mai (toutes les parties de la plante peuvent provoquer un arrêt cardiaque mortel)

Cucubalus baccifer – cucubale à baies (fruit légèrement toxique)

Erythronium dens canis – érythrone dent de chien (toutes les parties de la plante : potentiellement toxique pour le cœur)

Fritillaria involucrata – fritillaire en involucre (toutes les parties de la plante sont très toxiques)

Gagea arvensis – gagée des champs (toutes les parties de la plante sont très toxiques)

Gagea lutea – gagée jaune (toutes les parties de la plante sont très toxiques)

Galanthus nivalis – perce-neige

Heliotropium europaeum – héliotrope d’Europe

Leucoium vernum – nivéole du printemps

Leucoium aestivum – nivéole d’été

Lonicera etrusca – chèvrefeuille d’Etrurie (vomitif)

Lonicera periclymenum – chèvrefeuille des bois (vomitif)

Lonicera xylosteum – chèvrefeuille des haies (vomitif)

Lonicera caprifolium – chèvrefeuille des jardins (vomitif)

Lychnis coronaria – lychnis coronaire

Lychnis flos-cuculi – lychnis fleur de coucou

Maianthemum bifolium – maïanthème à deux feuilles (toutes les parties de la plante, toxique pour le cœur)

Merendera pyrenaica – colchique des Pyrénées (toutes les parties de la plante)

Narcissus poeticus – narcisse des poètes

Narcissus pseudo Narcissus – jonquille

Paris quadrifolia – parisette à 4 feuilles (surtout le fruit, irrite les muqueuses bucales)

Polygonatum verticillatum – sceau de Salomon verticillé (plante entière, surtout le fruit, provoque des arrêts cardiaques)

Polygonatum vulgare – sceau de Salomon (plante entière, surtout le fruit, provoque des troubles digestifs et neurologiques)

Sambucus ebulus – sureau yèble (vomitif)

Scilla bifolia – scille à deux feuilles (plante entière)

Scilla autumnalis – scille d’automne (plante entière)

Senecio adonidifolia – séneçon à feuilles d’adonis

Senecio jabobaea – séneçon de Jacob (hépatotoxique, peut provoquer une destruction hépatique)

Senecio inaequidens – séneçon du Cap (hépatotoxique, peut provoquer une destruction des cellules hépatiques)

Senecio lividus – séneçon livide (hépatotoxique, peut provoquer une destruction des hépatocytes)

Senecio vulgaris – séneçon vulgaire (hépatotoxique, peut provoquer une destruction du foie)

Tofieldia calyculata – tofieldie calyculée

Veratrum album – vératre blanc (toxique pour le coeur, mortel)

Viburnum opulus – viorne obier (vomitif, neurotoxique, toxique pour le cœur)

Viburnum tinus – viorne tin (vomitif)