Antennaria dioica – pied de chat

Le pied de chat fut autrefois rattaché au genre gnaphalium, dont faisait partie aussi l’edelweiss.

C’est une plante médicinale qui fréquente les rocailles alpines. On la rencontre souvent dans nos stages botaniques.

Fiche d’identité botanique

  • Famille: Composées
  • Nom latin: Antennaria dioica, Gnaphalium dioicum
  • Nom français: Pied de chat
  • Habitat: Prés secs, rochers, alpages, rocailles alpines
  • Répartition: Très répandue en moyenne montagne et dans les alpages en haute montagne, jusqu’à 2500 mètres, rare en plaine
  • Période de floraison: Mai à juillet
  • Taille: Jusqu’à 20 cm

Description de la plante

Le pied de chat est une plante vivace gazonnante avec des feuilles principalement regroupées à la base, arrondies et peu pétiolées. Elle colonise les endroits rocheux ou caillouteux. Les feuilles sur la tige sont alternes, petites et effilées. Des corymbes de capitules cotonneux ornent la tige, avec des inflorescences allant du blanc au rose vif. Dans l’ensemble, la plante a un aspect blanchâtre et cotonneux.

Vous  pouvez la voir ici dans cette vidéo de notre chaîne YouTube :

Ses vertus médicinales

  • Indications:

    • En usage interne: Les capitules de cette plante sont bénéfiques en tant qu’expectorant, adoucissant et anti-diarrhéique. La plante présente également des propriétés fortement astringentes. Elle peut être utilisée pour soulager les troubles des voies respiratoires supérieures et comme anti-inflammatoire pour les articulations. Kurt Hostettman le cite dans son ouvrage sur les plantes médicinales de montagne.
    • En usage externe: Non utilisé.
  • Contre-indications: Aucune connue.

  • Partie employée: Capitules

  • Formes galéniques: Macération, gélules, teintures mères, décoction

Sa comestibilité

Cette plante n’a aucune utilité en cuisine.

Antennaria dioica
Antennaria dioica 2