Verbascum lychnitis – molène lychnite

La molène lychnite est une cousine du bouillon blanc, mais dont les fleurs peuvent aussi être blanches.

Cette plante est visible dans nos stages botaniques.

Fiche d’identité botanique

  • Famille : Verbascées
  • Nom latin : Verbascum lychnitis.
  • Nom français : Molène lychnite.
  • Habitat : Bords de chemins ou de routes, terrains incultes, talus.
  • Répartition : Présente un peu partout en France et en Corse. Rare ou absente en Bretagne.
  • Période de floraison : juillet à octobre.
  • Taille : Jusqu’à 100 cm.

Description de la plante

La molène lychnite, ou Verbascum lychnitis, est une plante herbacée bisannuelle. Elle se distingue par sa haute tige florale pouvant atteindre 2 mètres de hauteur. Ses feuilles basales forment une rosette la première année, tandis que la seconde année voit le développement d’une tige principale ramifiée.

Les feuilles, alternes et sessiles, sont ovales-lancéolées, crénelées et tomenteuses sur la face inférieure. L’inflorescence est très ramifiée, formant un racème d’épis. Les fleurs, hermaphrodites, sont généralement blanches, bien que certaines populations du sud de la France arborent des fleurs jaunes.

La floraison s’étend de juillet à octobre. Les fruits sont des capsules contenant de nombreuses petites graines, disséminées par les animaux (épizoochorie).

Ses vertus médicinales

Indications :

  • En usage interne : Certaines sources attribuent à la molène lychnite des propriétés adoucissantes, anti-inflammatoires, cicatrisantes, émollientes et vulnéraires. Mais elle n’est pas employée au plan médicinal.
  • En usage externe : Cette plante n’est pas utilisée par voie externe.
  • Principes actifs : Iridoïdes, mucilages.

Sa comestibilité

Les fleurs peuvent êtres consommées crues dans des salades.

molène lychnite