Viola tricolor – pensée sauvage

La pensée sauvage est une plante très commune en France. Elle est populaire comme plante médicinale.

On la rencontre souvent dans nos stages botaniques du Vercors.

Fiche d’identité botanique

  • Famille : Violariées
  • Nom latin : Viola tricolor
  • Nom français : Pensée sauvage, violette tricolore, pensée des champs.
  • Habitat : Champs, bords de chemins herbeux, prés.
  • Répartition : Très commune partout en France, jusqu’à 1500 mètres.
  • Période de floraison : Avril à septembre.
  • Taille : Jusqu’à 30 cm.

Description de la plante

La pensée sauvage (Viola tricolor) est une plante annuelle ou vivace herbacée très courante, considérée comme l’ancêtre des pensées cultivées et vendues par les fleuristes. Ses feuilles, courtement pétiolées et élancées, ont des marges crénelées ou dentées. Les feuilles supérieures possèdent de grandes stipules palmatilobées. Toutes les feuilles sont alternes.

Les fleurs, à cinq pétales libres, présentent un pétale orienté vers le bas et quatre dressés. Chaque fleur est dotée d’un éperon de 3 à 6 mm. Elles sont solitaires, portées par de longs pédoncules floraux courbés à leur extrémité. Les fleurs produisent des fruits de type capsule.

Vous pouvez redécouvrir cette plante en regardant cette vidéo de la chaîne YouTube de la naturopathie :

Ses vertus médicinales

Indications :

  • En usage interne : La pensée sauvage est une plante classique reconnue pour ses capacités à drainer la peau, le sang, la lymphe et le foie. Elle agit également comme un laxatif doux grâce à ses mucilages. En plus de ses propriétés drainantes, la pensée sauvage est un excellent fluidifiant sanguin et un anti-inflammatoire efficace, utile en cas de fièvre, de douleurs articulaires, de migraines, et autres affections similaires en raison de sa teneur en acide salicylique.
  • En usage externe : La pensée sauvage n’a aucune utilisation par voie externe.
  • Effets secondaires : Etant fluidifiant sanguin, la pensée sauvage ne doit donc pas être utilisée par les personnes hémophiles ou celles qui prennent déjà un anticoagulant. De plus, il faut faire attention car sa racine a des propriétés purgatives.
  • Parties de la plante employées : Parties aériennes fleuries.
  • Principes actifs : Tanins, flavonoïdes, acide ascorbique, mucilages, acide coumarique, caroténoïdes,  tocophérols, umbelliférone, violine, saponines.
  • Formes galéniques : En extrait de plantes fraîches, en hydrolat, en teinture mère, en poudres, en macération sans alcool, en comprimés ou en gélules. 

Sa comestibilité

La fleur et la feuille de la pensée sauvage sont comestibles et peuvent être ajoutées aux salades. Les fleurs peuvent également être utilisées pour obtenir des colorants alimentaires naturels de couleur bleue, verte ou jaune.

pensée sauvage, violariées
pensée sauvage,
pensée sauvage,