Plantago major – plantain majeur

Le plantainmajeur est une plante tellement banalke qu’on oublierait presque que c’est une plante médicinale remarquable et une plante comestible.

On la croise dans tous nos stages botaniques.

Fiche d’identité botanique

  • Famille : Plantaginacées
  • Nom latin : Plantago major
  • Nom français : Plantain majeur, grand plantain, plantain des oiseaux.
  • Habitat : Bords de routes et bords de chemins, prés, talus, lisières, bois, sur terrain argileux ou argilo calcaire, avec une préférence pour les sols très compacts.
  • Répartition : Très fréquent partout en France, aussi bien en plaine qu’en montagne jusqu’à 1500 m, y compris en Corse.
  • Période de floraison : Mai à juillet.
  • Taille : Jusqu’à 40 cm.

Description de la plante

Le plantain majeur, également connu sous le nom de plantain des oiseaux (Plantago major), est une plante vivace herbacée très répandue. Ses feuilles pétiolées sont arrondies, légèrement crénelées, et se rejoignent en coin à la base. Elles sont larges, avec des nervures parallèles marquées, généralement au nombre de 5 à 10, et se disposent en rosettes à la base, parfois dressées ou plaquées au sol.

Les fleurs, de petite taille et de couleur verte, forment des grappes serrées et allongées. Elles possèdent un calice à quatre sépales et une corolle réduite. Les fruits, de type capsule oblongue et brune, sont très appréciés par les oiseaux.

Vous pouvez redacouvrir cette plante classique dans notre vidéo de notre chaîne YouTube :

Ses vertus médicinales

Indications :

  • En usage interne : Le plantain majeur, grâce à sa teneur en aucubine, est très efficace pour lutter contre les allergies respiratoires, comme l’asthme et les rhinites allergiques. Il apaise également toutes les inflammations des bronches et de la trachée, ce qui en fait une plante très bénéfique pour le système respiratoire, tout comme le plantain lancéolé et le plantain intermédiaire. De plus, ses mucilages lui confèrent des propriétés laxatives. Il est important de noter que le plantain majeur contient des mucilages similaires à ceux du plantain psyllium.
  • En usage externe : Le jus de plantain majeur, obtenu par pressage de la plante, peut être appliqué sur des plaies, des piqûres, des coupures et des irritations cutanées. En cas de piqûres de moustique, il est conseillé de frotter du plantain majeur sur la piqûre, ainsi que les trois premières plantes trouvées autour du plantain. Bien sûr, il ne faut pas utiliser des plantes comme le chardon ou l’ortie. Certains auteurs anciens recommandent également d’utiliser le jus de plantain comme collyre, en en mettant quelques gouttes dans les yeux. Cependant, il est préférable de consulter un médecin avant d’essayer de telles pratiques, en raison des risques pour l’hygiène oculaire.
  • Effets secondaires : Du fait que le plantain est antihistaminique, il peut entrainer de la somnolence.
  • Parties de la plante employées : Parties aériennes fleuries.
  • Principes actifs : Les composants du plantain comprennent des tanins, de l’acide ursolique (un anti-inflammatoire inhibiteur des prostaglandines), des mucilages, des flavonoïdes (notamment l’apigénine), ainsi que de l’aucubine et des aucubosides. L’aucubine est particulièrement efficace dans la plante fraîche, car elle tend à s’évaporer lors du séchage ou de la cuisson.
  • Formes galéniques : Extrait de plantes fraîches, en teinture mère, en sirop.

Sa comestibilité

La jeune feuille de plantain est comestible et peut être cuite dans des potées ou des quiches. Elle peut également être ajoutée à des légumes pour préparer une soupe, similaire à l’utilisation de l’ortie. Les graines de plantain peuvent être transformées en farine, bien que cela demande beaucoup d’efforts.

Si vous avez des oiseaux de compagnie ou un abri à oiseaux, vous pouvez leur offrir des graines de plantain, qu’ils apprécieront sûrement. Cependant, veillez à ne pas récolter le plantain dans des champs traités ou dans des zones polluées.

Les plantaginacées, plantain majeur
Les plantaginacées, plantain majeur