Cantharellus cibarius – girolle

Le girolle est un comestible très apprécié des ramasseurs. Attention cependant à ne pas la confondre avec le très toxique clitocybe de l’olivier.

Nous avons déjà trouvé ce champignon dans nos stages botaniques.

Fiche d’identité mycologique

  • Famille: Cantharellacées
  • Nom latin: Cantharellus cibarius
  • Nom français: Girolle, chanterelle jaune
  • Habitat: Forêts moussues et humides, sous résineux (pins, sapins, épicéas) ou sous les feuillus (hêtres, chênes, châtaigniers). Apprécie aussi les fossés humides forestiers.
  • Répartition: Très commune
  • Période de fructification: Mai à octobre
  • Taille: De 5 cm à 20 cm

Description du champignon

La girolle, également connue sous le nom scientifique Cantharellus cibarius, est un champignon qui prospère dans les environnements humides et moussus des forêts, qu’elles soient feuillues ou résineuses. Son carpophore présente un pied central s’amincissant vers la base, tandis que son chapeau est initialement bombé puis s’étale avec des rebords ondulés. La partie fertile de ce champignon se caractérise par des plis épais, fourchus et nettement décurrents. Sa teinte globale rappelle celle du jaune d’œuf, parfois plus claire. Dans certaines variantes montagnardes, un léger duvet violacé peut être observé sur le chapeau.

Vous pouvez en savoir plus sur cette vidéo de notre chaîne YouTube :

Vertus médicinales

  • Indications:
    • En usage interne: La girolle n’est pas proposée en complément alimentaire. Cependant, ce champignon semblerait être un bon anti inflammatoire. Par ailleurs, il est riche en vitamine A, donc utile pour la vue et la peau.
    • En usage externe: Ce champignon ne fait pas l’objet d’un usage externe.
  • Contre-indications: Cette espèce ne possède pas de contre-indication.
  • Partie employée: Le carpophore entier
  • Principes actifs: Vitamine A
  • Formes galéniques: Pas disponible

Sa comestibilité

La girolle, champignon comestible de renom, offre une polyvalence culinaire remarquable. Que ce soit crue ou cuite, elle constitue un régal pour les papilles. À la poêle ou en cassolette, agrémentée de persil et d’ail, elle se marie délicieusement avec divers plats, qu’il s’agisse de viandes ou de fruits de mer tels que les crevettes ou les noix de Saint-Jacques. Une recette à ne pas manquer : la blanquette de veau aux girolles, agrémentée d’une sauce à l’ail et au vin blanc. De plus, ce champignon est très facile à sécher, ce qui en fait un choix idéal pour la conservation.

Cantharellus cibarius
Cantharellus cibarius 2
Cantharellus cibarius 4