Acer campestre – érable champêtre

L’érable champêtre (Acer campestre) est un arbre polyvalent aux multiples bienfaits. En phytothérapie, cet arbre commun est prisé pour ses propriétés médicinales, utilisé notamment pour ses vertus anti-inflammatoires et antioxydantes. Il fait également parties des bons remèdes d’herboristerie comme tonique de la digestion et des reins. De plus, cette plante médicinale est également appréciée comme source de nourriture. Ses feuilles, bourgeons et même sa sève peuvent être utilisés dans diverses recettes culinaires.

Fiche d’identité botanique

  • Famille : Acérinées
  • Nom latin : Acer campestre
  • Nom français : Érable champêtre
  • Habitat : Bois, prés, lisières, haies
  • Répartition : Plaine et moyenne montagne, commun au Nord de la Loire et dans les régions montagneuses jusqu’à 1000 mètres
  • Période de floraison : Mars à mai
  • Taille : Jusqu’à 10 mètres

Descriptif de la plante

L’érable champêtre est un arbre à feuilles caduques au tronc distinctif, orné d’une écorce grise et crevassée. Avec une hauteur pouvant atteindre 10 mètres, ses fleurs vert jaune, velues et disposées en corymbe sont une source précieuse de nectar, attirant de nombreux pollinisateurs essentiels. Ses fruits en forme de bisamare, composés de deux akènes ailés opposés, offrent un spectacle saisissant. Les feuilles pétiolées, lobées et dentées, dotées de nervures digitées, ajoutent à son charme naturel.

Voici deux vidéos de la chaîne YouTube de la naturopathie, sur cet arbre commun en France :

ou encore :

Ses vertus médicinales

  • En usage interne : L’écorce de l’érable champêtre est reconnue pour ses propriétés astringentes, anti-diarrhéiques et régulatrices du cholestérol. En gemmothérapie, il est utilisé pour ses vertus régulatrices de la glycémie et drainantes de l’organisme. Les feuilles de l’érable champêtre sont diaphorétiques (favorisent la transpiration), analgésiques (soulagent la douleur) et sédatives. On les emploie aussi contre les refroidissements, les gastrites et les problèmes de peau, les problèmes rénaux et les problèmes respiratoires. Cet arbre également soulage les inflammations des yeux et les maux de gorge.
  • En usage externe : Cette plante n’est pas couramment utilisée en usage externe. Cependant, ses feuilles ont également des propriétés insecticides similaires à la citronnelle, pouvant éloigner les moustiques.
  • Parties de plante employées :  bourgeons, feuilles.
  • Effets secondaires :  aucun de connu.
  • Principes actifs : allantoïne (bourgeon).
  • Forme galénique : Tisanes, avec le feuillage, extraits de bourgeons, avec alcool ou sans alcool.

Comestibilité

Les jeunes feuilles fraîches de l’érable champêtre sont savoureuses en salades, tandis que sa sève sucrée est idéale pour préparer un sirop délicieux. La récolte de cette sève débute dès le mois de mars. Cependant, il convient de noter que la sève de l’érable champêtre est moins sucrée que celle de son cousin canadien, Acer saccharum.

La sève de l’érable champêtre peut être également récoltée et utilisée pour faire une boisson alcoolisée

Note

Il est important de ne pas confondre non plus l’érable champêtre avec l’érable faux sycomore.

érable champêtre